Vaincre les vergetures quand on est enceinte.

« Petit homme, dans la vie, il faut que ça glisse… », vous souvenez-vous ce tube de la fin des 90’s ?!! c’était le groupe Régliss, et c’est un peu devenu l’hymne de ma salle de bains –quinze jours que je l’ai dans la tête, une horreur…-. Faut dire que moi, l’huile je ne jure plus que par ça !

Et pourtant, comme vous, je déteste ce qui est gras, qui luit et qui colle à la peau et aux vêtements. Mais comme on dit : aux grand maux, les grands remèdes ! Ce à quoi je m’attaque aujourd’hui n’est ni plus ni moins que le pire cauchemar de la femme enceinte : je veux bien sûr parler de la vergeture, véritable bombe à retardement qui menace à tout moment d’éclater pour causer des dégâts irréparables à la surface de votre épiderme.
Alors, bien sûr, les pharmacies et grandes surfaces regorgent de crèmes miracles censées prévenir l’apparition des vilaines stries, moi, j’ai préféré me fier à l’excellente conseillère en beauté bio de la boutique spécialisée de mon quartier. Si y’a un moment dans la vie ou il faut se mettre au « green », c’est bien la grossesse !

L’huile anti-vergeture bio la plus courue est sans aucun doute l’huile d’amande douce : vous la connaissez sans doute déjà, elle est en vente partout, même au monop’. Ce que l’on sait moins c’est qu’une de ses cousines l’huile de rose musquée est encore plus efficace et marche aussi contre le vieillissement de la peau, les rougeurs et les cicatrices ( c’est une huile régénératrice). Etant donné le coût de cette seconde huile, ma conseillère beauté m’a recommandé dans un premier temps – jusqu’au 6ème mois- de mêler quelques gouttes d’huile de rose musquée à celle d’amande douce, de bien se masser le corps – surtout les parties à risque : ventre, seins, fesses, cuisses- TOUS les jours avec le mélange, ce jusqu’à pénétration complète de la mixture dans la peau.
A partir du sixième mois, l’épiderme ne sera plus qu’à quelques millimètres de l’explosion : on n’utilisera donc plus que l’huile de rose musquée pour répéter l’opération deux fois par jour, s’il le faut. Tant pis pour les économies, on n’a qu’une seule peau dans la vie….

Rose musquée du chili

On passera outre aussi les légers désagréments : c’est collant, surtout ça ne sent pas très bon (comme d’ailleurs la plupart des produits bio), et que le papa ne s’avise pas de vous faire une réflexion sur le sujet, les hormones vous rendent très irritables….

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *